François Le Lionnais

Fondateur et premier président de l’Oulipo, François Le Lionnais fréquenta dans sa jeunesse les cercles «artistiques» proches de Max Jacob et de Jean Dubuffet, avant de débuter une carrière dans l’industrie. Joueur d’échecs passionné, c’est par ce biais qu’il fait dans l’entre-deux guerres la connaissance de Marcel Duchamp et de Raymond Roussel. Arrêté durant la seconde guerre mondiale, il fut emprisonné au camp de concentration de Dora. Après la libération, il travailla à l’Unesco, fut conseiller scientifique auprès des Musées Nationaux, producteur à la radio et devint un des Régents du Collège de Pataphysique. Il fut à l’initiative de la fondation du l’Ouvroir, en 1960, et il exerça sur lui, deux siècles oulipiens durant, une «dictature débonnaire» en tant que «fraisident-pondateur».

Faits & dits

François Le Lionnais et les échecs Vendredi 13 Juin 2014

Contraintes

Textes

Ayant lancé différents avis de recherche sur FLL par internet (notamment par des réseaux d’anciens déportés), Jean-Claude Halpern, historien qui a fait le voyage à Dora et Seesen avec Sylvie Roelly, JJ et…

Intention En tant que membre de l’Oulipo et ancien mathématicien, j’ai été amené à m’intéresser à la vie de François Le Lionnais (François Le Lionnais sera par la suite abrégé FLL ), fondateur…